voir plus...

Le chirurgien-orthopédiste du Tour de France, sur Chris Froome : « Une blessure qui provoque des douleurs effroyables »

Gilbert Versier, le chirurgien-orthopédiste du Tour, ne minimise pas l'ampleur des blessures de Chris Froome, mais il estime que celles-ci ne l'empêcheront pas de revenir à son niveau en 2020.

Chris Froome, à l'échauffement mercredi matin autour de Roanne, quelques minutes seulement avant sa chute. (V. Kalut/Panoramic)

Le chirurgien-orthopédiste du Tour de France, sur Chris Froome : « Une blessure qui provoque des douleurs effroyables »

Gilbert Versier, le chirurgien-orthopédiste du Tour, ne minimise pas l'ampleur des blessures de Chris Froome, mais il estime que celles-ci ne l'empêcheront pas de revenir à son niveau en 2020.

« Au vu du diagnostic, quels soins ont été apportés selon vous à Chris Froome, suite à sa chute ?
Une fracture du fémur est très pénible à supporter, c'est une blessure qui provoque des douleurs effroyables, et où toute manipulation doit être effectuée avec une précaution extrême. Une fracture ouverte expliquerait pourquoi il a été si longuement pris en charge dans une ambulance, à l'endroit même de la chute, avant d'être emmené à l'hôpital : il faut nettoyer la plaie, mettre sous perfusion, peut-être même faire des injections au niveau du nerf crural (cuisse). Et il faut opérer très rapidement, sous moins de six heures, pour minimiser les risques d'infection. Le choc a dû être très violent... Pour que la fracture soit ouverte, il faut un énorme déplacement. Vous vous souvenez de l'image du gymnaste français (Samir Aït Saïd) pendant les derniers JO ? C'était une fracture ouverte du tibia, mais le tibia est directement sous la peau : le fémur, lui, doit déchirer aussi le muscle avant de sortir. Son quadriceps a été embroché. Il faut vraiment que le traumatisme soit très violent. Et puis, ça saigne beaucoup : Froome a sans doute perdu un litre, un litre et demi de sang.

commentaires (63)
les mieux notés les plus récents
Sentenza87 12 juin 2019

Bon rétablissement et soutien à Froome, énorme champion malgré son équipe qui flirte dangereusement avec les limites depuis longtemps. Dommage pour le TdF, j'aurai bien aimé voir comment l'ex-Sky aurait géré la guerre des égos entre les 3 prétendants à la victoire finale. Il en reste 2 cela-dit..

répondre
70
14
voir tous les commentaires... (63) commenter cet article
voir tout chrono, cyclisme sur route
1 / 10