voir plus...

France - Brésil : le VAR a encore joué son rôle

L'arbitre a refusé un but à Gauvin pour une faute sur Barbara. (V. Michel/L'Équipe)

Le VAR est intervenu au moins deux fois dans le huitième de finale de Coupe du monde entre la France et le Brésil (2-1 a.p.) dimanche. Il a coûté un but à Valérie Gauvin et confirmé l'égalisation de Thaisa. Avant peut-être d'aider l'arbitre à s'assurer du hors-jeu de Tamires à la 87e minute.

23e, la détresse de Gauvin

À la 23e minute, Kadidiatou Diani s'amuse avec Tamires sur l'aile droite, se retourne et centre au premier poteau. Valérie Gauvin surgit et percute Barbara, puis Katheleen. Les deux premières s'écroulent, mais le ballon franchit la ligne. Après quelques secondes de flottement, l'arbitre se dirige vers l'écran de contrôle et visionne les ralentis. Il faudra attendre plus de trois minutes avant que Mme Baudouin ne décide finalement de refuser le but, pour une charge de Gauvin sur la gardienne brésilienne. Ce qui laissera l'attaquante française incrédule sur le bord de la touche. « C'est vraiment décevant sur le coup, dira-t-elle au micro de TF1 après le match. C'est elle qui ne capte pas le ballon et qui me rentre dedans. »

64e, l'égalisation de Thaisa

À première vue, l'action semblait limpide : un centre venu de la gauche de Debinha, fort au premier poteau, une remise involontaire de Wendie Renard vers Thaisa et une frappe à ras de terre de la Brésilienne, imparable pour Sarah Bouhaddi. Sur le moment, on n'a pas compris pourquoi l'arbitre assistante avait levé son drapeau... C'était en fait sur la position de Debinha qu'elle avait un doute. Mais le VAR confirmera l'égalisation dans la foulée. Griedge M'Bock couvrait. Il n'y avait pas de hors-jeu.

87e, Tamires était bien hors-jeu

Avant que M'Bock ne supplée Bouhaddi sur une percée de l'infatigable Debinha (105e+1), les Bleues se sont fait une grosse frayeur dans les dernières minutes du temps réglementaire, lorsque Tamires, lancée dans le dos de la défense par Cristiane, s'en est allée battre Bouhaddi (87e). Heureusement pour elles, l'arbitre assistante a fini par lever (tardivement) son drapeau pour un hors-jeu flagrant, d'un bon mètre. On peut imaginer que le VAR a aidé à confirmer la décision, ce qui expliquerait le léger temps de latence.

publié le 24 juin 2019 à 00h51 mis à jour le 24 juin 2019 à 00h56
commentaires (68) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
sérieuxoupas le 24 juin 2019 à 01h14

Les décisions prises ont été les bonnes, pas de polémiques inutiles svp

répondre
72
20
voir tous les commentaires... (68)
voir tout chrono, football
1 / 10