voir plus...

Roland-Garros : Rafael Nadal sacré pour la 12e fois après sa victoire face à Dominic Thiem

Rafael Nadal a conquis son 12e titre à Roland-Garros, le 18e en Grand Chelem, en prenant la mesure de Dominic Thiem (6-3, 5-7, 6-1, 6-1), dimanche.

Submergé par l'émotion, Rafael Nadal s'est effondré sur le Central de Roland-Garros après avoir un peu plus basculé dans l'irrationnel : vainqueur de Dominic Thiem en quatre sets (6-3, 5-7, 6-1, 6-1), un score qui ne dit pas toute la violence (et le niveau) de l'affrontement, l'Espagnol a remporté les Internationaux de France pour la douzième fois. Son 18e Grand Chelem, à deux longueurs seulement du record de Roger Federer. Vertigineux.

lire aussi

Le film du match

Partagé entre l'idée de voir s'écrire un nouveau chapitre de la légende et l'envie de nouveauté, le public du Philippe-Chatrier a d'abord hésité à choisir son poulain. Mais comment résister à Rafael Nadal ? Après 26 minutes d'un match où le tenant du titre cherchait visiblement ses marques, l'Autrichien obtenait sa première balle de break. Après un énorme rallye, l'Autrichien prenait le service de Nadal sur un smash rageur. Plus brutal que jamais, Thiem affichait alors un niveau impressionnant et repoussait régulièrement Nadal loin de sa zone de confort. Mais six minutes plus tard, l'Espagnol avait effacé le break. Il bouclait le set en remportant quatre jeux d'affilée.

Et Thiem prit un set à Nadal

Les nombreux supporters de Nadal, brandissant un drapeau espagnol autour du court, voyaient déjà leur chouchou triompher. Mais Thiem n'abdiquait pas. Plus agressif, il arrachait le deuxième après 1 h 42 min de jeu. Le Majorquin n'en avait plus perdu un en finale de Roland-Garros depuis son match face à Novak Djokovic, en 2014. Le début d'une fissure dans son armure ?

Nadal dans une autre dimension

Au contraire. Jamais Nadal, ralenti par de multiples blessures, n'aura été aussi résilient que cette saison. Et dans la troisième manche, il est passé dans une autre dimension en remportant les 11 premiers points pour mener 3-0. Peut-être l'Autrichien payait-il également sa débauche d'énergie pour battre Novak Djokovic en demi-finale et en deux jours. Irrésistible, Nadal virait donc en tête et poursuivait sur le même rythme dans le quatrième set. Impressionnant en défense mais aussi très adroit près du filet, avec notamment quelques amorties très bien touchées. Le passage de témoin attendra.

Rafael Nadal pose avec son douzième trophée

publié le 9 juin 2019 à 18h13 mis à jour le 10 juin 2019 à 09h33
commentaires (1441) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
VICTOR40. le 10 juin 2019 à 11h54

Y étais un peu fatigué à la fin du 2e set. Y ai pris un you d'orange et hop ye soui reparti pour youer pendant 5 heures sans transpirer ! Vive le you d'orange !

répondre
12000
10
voir tous les commentaires... (1441)
voir tout chrono, tennis
1 / 10